Volume
Valenciennois

Valenciennois : quelle sortie pour les salariés d’Etex-Eternit ? Une grève entamée avant de nouvelles négociations

Le 03/04/2024 - 1084 vues

Par Nathan Bigué

Lâchés le 24 janvier dernier par Etex, leur propriétaire, les salariés d’Etex-Eternit à Haulchin et Thiant sont en grève pour protester contre le plan social sur la table, ce mercredi. Des négociations sont prévues, alors que trois points bloquent selon la CGT. 

« Si les négociations se passent mal, vous nous verrez devant la porte. On va durcir le mouvement. » Willy Wailliez, délégué CGT à Etex-Eternit, nous avait prévenus, le 29 janvier dernier, cinq jours seulement après l’annonce de fermeture du site. Et les paroles ont été suivies par les actes. Une bonne trentaine de salariés était mobilisée devant le site d’Haulchin, ce mercredi matin, pour protester contre les conditions du plan social, à nouveau négociées avec le propriétaire Etex depuis le début de semaine. 

 

Le fabricant de tôles ondulées à Thiant et Haulchin, sans repreneur, ne sera plus dans quelques mois. Place donc aux négociations sociales pour préparer le départ de la cinquantaine de salariés d’ici juillet 2024. « Certains points bloquent actuellement », admet Willy Wailliez. Le site de mutation interne, par exemple, n’est pas idéal : « Le plus proche est à 1h45 de route, à côté de Beauvais. C’est compliqué ». Mais là, difficile de faire mieux pour l’investisseur. Etex est en revanche ouvert aux discussions pour au moins deux des trois points bloquants, selon la CGT, syndicat majoritaire au sein de l’entreprise. 

 

Un plan social encore à négocier avec Etex

Les deux principales vagues de licenciement devraient intervenir les 15 et 30 juillet. Chaque salarié recevra alors une prime d’ancienneté à son départ, mais son montant est encore en discussion. La CGT espère 1 200 euros à partir de la onzième année. Même combat pour les congés de reclassement que le syndicat espère étendre à 12 mois. « Le plus important, c’est qu’à la fin de la cellule de reclassement, on ne laisse personne sur le carreau », rappelle avant tout Willy Wailliez, plutôt optimiste sur ces points. 

 

Quant à l’indemnité supra-légale - supérieure à ce que la loi oblige - proposée par Etex, elle se situe actuellement à 20 000 euros. L’investisseur a revu son offre à la hausse la semaine dernière. Toujours pas suffisant pour le syndicat majoritaire qui réclame 50 000 euros : « Il y a une chose qu’on ne peut pas reprocher aux travailleurs d’Haulchin : ils se sont battus pour leur site et ont toujours été professionnels. Si on ferme aujourd’hui, ce n’est pas notre faute ». Mais au sein de l’effectif, le moral est au plus bas. « On est toujours dans le flou », regrette Rodolphe, 32 ans, salarié depuis huit ans à Eternit. 

 

Préavis de grève jusqu’au 25 avril

Une réunion de négociations est prévue ce jeudi à Thiant, à propos de ces trois sujets « bloquants ». Si le compte n’y est toujours pas pour les salariés, la grève est amenée à se poursuivre. Le préavis déposé s’étend jusqu’au 25 avril, dernier jour des négociations du plan social. 102 ans après ses débuts, le site pollué d’Eternit était-il voué à la chute ? Les salariés, en tout cas, s'y attendaient. 

 

« C’est un nom qui est resté dans les mémoires comme un grand pourvoyeur d’amiante, de maladies professionnelles, de décès prématurés et un acteur des plus grands scandales que la France ait connus », rappelle Jean-Michel Despres, président du Comité amiante prévenir et réparer (CAPER), association qui lutte depuis 1995 pour obtenir des réparations pour les victimes de l’amiante. Aussi, que faire des quelque 17,5 hectares potentiellement laissés à l’abandon avec de l’amiante enfoui dans le sol ? Priorité d’abord à la sauvegarde de l’emploi.



Son(s) attaché(s) à cet article

Cédric Brun, conseiller régional et secrétaire général CGT, était présent à la mobilisation ce mercredi matin :


Notre reportage :


Autres actualités pour Valenciennois :

Incendies, tensions… À Quarouble, un conflit de voisinage termine sur les bancs du tribunal

Le 17 Mai 2024

Un habitant d’un quartier quaroubain, à la frontière belge, était jugé en comparution immédiate fin avril pour dégradations du bien d’autrui. L’audience a été repoussée. 

CNO

Embar(o)quement immédiat, un festival qui met en avant la rencontre avec les artistes

Le 09 Mai 2024

Le festival Embar(o)quement immédiat prend place dans le Valenciennois à partir de ce vendredi et jusqu'au 2 juin. Au programme, de la musique, du théâtre ou encore de la danse avec un thème en commun : l'époque baroque.

CNO

Les Turbulentes : la météo capricieuse n’a pas empêché les festivaliers de battre le pavé… à la (re)découverte des « Misérables » !

Le 04 Mai 2024

Pour sa vingt-sixième édition, le festival des Turbulentes n’a pas échappé à la pluie, mais il en fallait bien plus pour désabusser les festivaliers, ce samedi. Une importante foule a notamment assisté, trempée mais morte de rire, aux « Misérables » de la troupe Les batteurs de pavés.

CNO

Accidents sur l'autoroute A2 : des réflexions en cours pour fluidifier le trafic dans le secteur du Valenciennois

Le 03 Mai 2024

Théâtre de plusieurs accidents impressionnants ces dernières semaines, dont un feu de camion le 8 mars dernier, l’autoroute A2 traîne la réputation d’un axe accidentogène. Simple feu de paille après les derniers faits divers ou réalité approuvée ? Quelques éléments de réponse avec la DIR Nord.

CNO

Le flou règne toujours à l’usine Stellantis d’Hordain, qui devrait néanmoins rouvrir le mardi 7 mai

Le 02 Mai 2024

L'usine Stellantis d'Hordain, près de Valenciennes, est à l’arrêt depuis le 24 avril à cause d’une grève chez un fournisseur. Une reprise est évoquée le 7 mai par la direction du groupe, mais la situation reste floue.

CNO

Trois hommes condamnés pour avoir volé de l’essence dans une station d’Abscon grâce à un aimant

Le 30 Avril 2024

Passés devant le tribunal au mois d’avril, trois hommes ont été condamnés pour avoir volé de l’essence en grande quantité à un prix ridicule. La somme du dédommagement s’élève à plusieurs milliers d’euros.

CNO

Six mois de prison ferme requis contre dix hommes jugés pour avoir eu des relations sexuelles avec une fille de 14 ans

Le 27 Avril 2024

Douze hommes ont été jugés au tribunal correctionnel de Valenciennes, ce jeudi. Ils sont accusés d’avoir entretenu des relations sexuelles avec une collégienne, entre octobre 2022 et avril 2023. Le délibéré sera rendu le 3 mai. 

CNO

Les Turbulentes 2024 à Vieux-Condé : comment ce festival fait-il pour s'ouvrir à tous les publics ?

Le 25 Avril 2024

La dernière ligne droite est définitivement lancée pour la 26e édition des Turbulentes, organisée par le Boulon et qui se déroulera les 3, 4 et 5 mai prochains à Vieux-Condé. 32 compagnies sont au rendez-vous pour proposer un spectacle encore et toujours plus accessible, peu importe le public. 

CNO

Un parcours santé adapté et flambant neuf voit le jour aux Peupliers de Vieux-Condé

Le 24 Avril 2024

À l’arrière de la résidence des Peupliers à Vieux-Condé, début avril, un parcours santé a été inauguré par les équipes de l’APEI notamment. Il doit répondre au vieillissement de la population, et aux nouveaux besoins que cela entraîne.

CNO

Les changements apportés avec les futures modifications du réseau de Transvilles (Keolis)

Le 23 Avril 2024

À partir du 8 juillet prochain, les transports en commun du Valenciennois vont connaître quelques modifications. Entre nouveau service et modernisation, voici les nouveautés en cinq points.

CNO