Volume
Valenciennois

Refus d’obtempérer à Famars : le passager condamné à deux ans d’emprisonnement

Le 11/03/2024 - 2111 vues

Par Nathan Bigué

Le 30 janvier dernier, au petit matin, un policier faisait usage de son arme pour arrêter une longue course-poursuite avec un véhicule, après un refus d’obtempérer. Le passager, interpellé sur le coup, a été condamné par le tribunal de Valenciennes, ce lundi.

Plus d’un mois après la course-poursuite entre une voiture et les forces de l’ordre, stoppée par l’utilisation de l’arme d’un policier, le passager du véhicule comparaissait devant le tribunal de Valenciennes, ce lundi. Il avait aussi participé, juste avant ça, au vol de deux véhicules dans une habitation d’Aulnoy-lez-Valenciennes. 

L'audience portait donc sur le vol des voitures et sa complicité dans cette folle course engagée dans la nuit du 30 janvier dernier, et qui s’est éternisée sur plus de 30 km après un premier refus d’obtempérer à 3h58. Elle avait finalement pris fin à Famars, où un policier a touché par balle l’abdomen du conducteur.

 

La principale accusation faite en audition par les policiers à l’encontre du potentiel complice du conducteur portait sur le jet de papiers et d’une canette en leur direction pendant la course-poursuite. « Je pouvais voir des objets ou papiers jetés par les fenêtres du véhicule », décrit l’un des policiers auditionnés. Impossible selon l’avocate de la Défense. Lancer des papiers à 130 km/h, « à quel moment cela aurait pu altérer la vision des policiers ? », interroge-t-elle.

 

« J’étais certain qu’il ne s’arrêterait pas »

 Le prévenu, lui, explique avoir fait le tri dans la voiture. Pour ne pas être identifiable, il aurait décidé de jeter ses papiers personnels par la fenêtre du véhicule. « En aucun cas, je n’ai voulu gêner les policiers », assure-t-il. Le président du tribunal de Valenciennes le questionne également sur son intentionnalité, ou non, de « participer » à la course-poursuite. « J’étais certain qu’il (le conducteur) ne s’arrêterait pas », estime l’accusé, qui ne lui aurait pas demandé de s’arrêter.

Alors que l’enquête est toujours en cours, le conducteur subit actuellement des « soins lourds ». Il n’a pour l’instant pas été auditionné. En se basant donc sur les dépositions des policiers impliqués – au moins sept véhicules ont été appelés – et sur l’audience, le tribunal a prononcé une peine d’emprisonnement de deux ans avec maintien en détention pour le passager. Il devra également indemniser les policiers présents lors de l’intervention à Famars, à hauteur de 1 000 € chacun.

 

Une autre investigation en cours

Même si l’audience concernait seulement le vol des voitures et sur la complicité, ou non, du passager dans le refus d’obtempérer, elle a parfois débordé d’une manière plus générale sur la gravité des faits survenus le 30 janvier dernier. Parmi ces « digressions », l’interpellation du passager après le tir du policier sur le conducteur. « Il a redémarré sur 50 mètres maximum, avant de s’évanouir sur le volant », raconte le prévenu. Une fois le véhicule arrêté, les policiers ont extirpé le passager.

Devant le tribunal, l’accusé dénonce un rouage de coups au sol et des insultes. « Ils m’ont dit : "ton collègue, j’espère qu’il va mourir" ». Son avocate évoque aussi des blessures au visage. Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de l’interpellation, a précisé le président du tribunal. Une autre, elle aussi en cours, devrait déterminer précisément les raisons qui ont poussé le policier à faire usage de son arme.



Son(s) attaché(s) à cet article

Me Hervé Delplanque, avocat des policiers, au micro de CN’O :


Autres actualités pour Valenciennois :

Près de deux ans plus tard, « une seule séance avec son psychologue » : l’angoisse des victimes de violences conjugales

Le 13 Avril 2024

Auditionné à la mi-mars au tribunal de Valenciennes, un homme a été condamné pour des faits de violences conjugales sur son ex-compagne. Une nouvelle fois, la victime fait face à des effets post-traumatiques. D’autant que son suivi psychologique est très complexe.

CNO

Condé-sur-l’Escaut : première pierre posée pour 22 logements sociaux en centre-ville, une livraison prévue pour 2025

Le 10 Avril 2024

Une partie de l’ancienne imprimerie Descamps va laisser place à 22 logements sociaux d’ici 2025, à Condé-sur-l’Escaut. Un projet qui voit enfin le jour, après des années de rebondissements.

CNO

Valenciennois : dans « Théâtre on demand », les spectateurs ont les cartes en main jusqu'au 20 avril

Le 09 Avril 2024

En tournée jusqu'au 20 avril, la Compagnie 7 ans plus tard sillonne les espaces communs du territoire pour présenter son spectacle « Théâtre on demand ». Insolite, simple et tournée vers le public, la représentation veut transmettre la magie du théâtre.

CNO

Valenciennois : quelle sortie pour les salariés d’Etex-Eternit ? Une grève entamée avant de nouvelles négociations

Le 03 Avril 2024

Lâchés le 24 janvier dernier par Etex, leur propriétaire, les salariés d’Etex-Eternit à Haulchin et Thiant sont en grève pour protester contre le plan social sur la table, ce mercredi. Des négociations sont prévues, alors que trois points bloquent selon la CGT. 

CNO

Une année record pour Made in Valenciennes avec plus de 1 500 visiteurs dans les entreprises du territoire

Le 02 Avril 2024

Réunies sur le site de Stellantis Valenciennes, mercredi dernier, les entreprises partenaires de Made in Valenciennes ont tiré le bilan des deux semaines de portes ouvertes. L’office du tourisme du Valenciennois, organisateur, est en tout cas pleinement satisfait.

CNO

Trith-Saint-Léger : ce qu’il faut retenir du dernier conseil municipal

Le 23 Mars 2024

Les élus de Trith-Saint-Léger étaient à nouveau réunis en conseil municipal, ce mercredi. Sans grande surprise, les discussions entre l’opposition et la majorité municipale ont parfois été houleuses. Comme au sujet du rapport d’orientations budgétaires (ROB). 

CNO

Grâce à l’association Grand Hainaut 2040, les jeunes du territoire à la découverte de l’industrie Deprecq à Raismes

Le 20 Mars 2024

La troisième journée de road-trip des entreprises du territoire, organisée par l’association Grand Hainaut 2040 ce mercredi, a permis à un groupe d’élèves de découvrir les coulisses de Deprecq. L’objectif : casser les clichés sur le monde industriel.

CNO

Officiellement entre les mains d’Europlasma, Valdunes veut lutter jusqu’au bout pour conserver un maximum d'emplois

Le 20 Mars 2024

Le tribunal de commerce de Lille Métropole a acté la reprise de Valdunes par le groupe français Europlasma, ce mercredi matin. Dans le pire des cas, 131 emplois ne seront pas conservés dans les rangs du dernier fabricant de roues et essieux de train français.

CNO

Coupe de France. 1 000 supporters du VAFC à Lyon ? L’organisation du déplacement patine, mais ne déraille pas encore

Le 18 Mars 2024

Alors que le déplacement à Lyon pour la demi-finale de Coupe de France avait tout d’une parenthèse enchantée pour les supporters du VAFC, on en est pour l'instant très loin. Avant la mise en vente des places, ce mercredi, le flou règne toujours.

CNO

Les Fourmis, un service d’aide à domicile qui privilégie l’aspect « humain »

Le 12 Mars 2024

Depuis le début d’année, le service d’aide à domicile Les Fourmis agit dans les alentours de Noyelles-sur-Selle. L’inauguration officielle de la société a eu lieu la semaine dernière, l’occasion de présenter les valeurs défendues par la société.

CNO