Volume
Valenciennois

Hergnies : la destruction du centre d’Amaury au menu du conseil communautaire, la question du financement abordée

Le 28/02/2024 - 4513 vues

Par Dorian Marchiset

Déjà au centre de nombreux débats au mois de janvier, la destruction du centre d’Amaury a de nouveau fait parler lors du conseil communautaire de l'agglomération de Valenciennes Métropole.

C’est un sujet qui avait fait couler de l’encre. Il y a un peu plus d’un mois, le collectif de soutien au centre d’Amaury avait organisé un rassemblement pour protester contre la destruction des locaux. Ils espéraient changer l’avenir de ce centre, utilisé pour l’éducation environnementale des plus jeunes. Sans succès puisque l’annonce a été faite, jeudi 15 février 2024, après un vote en comité synidical du PNRSE (Parc Naturel Régional Scarpe Escaut) : tous les bâtiments vont être détruits, la zone va être renaturée, puis un édifice pour l’accueil sera construit. Il n’en fallait pas moins pour remettre ce sujet sur le tapis lors du dernier conseil communautaire de Valenciennes Métropole.

 

L’élu écologiste Quentin Omont a pris la parole à ce sujet « pour relancer le débat », dans une question ouverte en fin de conseil communautaire. D’après le membre d'opposition à la mairie de Valenciennes, le centre d’Amaury est crucial pour l’éducation des enfants. « J’ai posé une question, mais j’ai eu des réponses très prudentes. Que ce soit de Sandrine Gombert, Laurent Degallaix ou même de Grégory Lelong », dénonce-t-il. L’élu de gauche prévoit un avenir peu concluant pour les nouveaux aménagements : « Ils vont faire en moins bien et en moins ambitieux ce que le parc faisait avant ».


Les financements qui font débat

Parmi les points qui titillent tout particulièrement Quentin Omont, la fin des hébergements sur place. En effet, avec la destruction du centre, il sera désormais impossible de passer des nuits sur place. Un aspect qui réduit l’immersion selon lui.

Acteur principal du dossier, Grégory Lelong a répondu à la question ouverte, à notre micro. « C’est un crève-cœur même si on voit dans le fonctionnement économique que ce système n’est plus adapté. Il est donc question de s'interroger et de voir comment on peut améliorer l’accueil du public », se défend le président du PNRSE. Cette destruction des bâtiments existants et la renaturation devraient coûter entre 2 et 3 millions d’euros.

 

Mais la question est de savoir qui payera la facture. « C’est dommage que ce soit des discussions qu’on n’ait pas publiquement », regrette Quentin Omont à propos des financements de ce projet. De son côté, Grégory Lelong assure que tout se passe pour le moment au mieux : « On est entré dans une deuxième phase. Certaines institutions se sont déjà portées volontaires pour soutenir un projet. On a des grandes lignes et il ne reste plus qu’à écrire l’histoire ». Tout le monde n’est pas de cet avis et pour le représentant EELV (Europe Écologie Les Verts), l’objectif est de « réunir tous les partis » pour connaître les plus engagés sur le sujet. « Si la CAPH est la plus intéressée, elle peut créer un débat » conclut-il.

 


Le collectif veut « rester vigilant »

Même s’il dénonce un « manque de démocratie participative », le collectif de soutien du groupe d’Amaury garde un œil sur la situation. Via un communiqué posté sur ses réseaux sociaux, il indique vouloir « rester vigilant et vous informera de tout projet crédible qui émanerait de la réflexion de nos élus ». En conclusion, ils ont notamment remercié les plus de 2 450 signataires de la pétition et les personnes mobilisées lors des rassemblements. 



Son(s) attaché(s) à cet article

Notre reportage signé Dorian Marchiset : 


Quentin Omont aimerait lancer un tourisme d'un nouveau type sur le site d'Amaury, le tourisme vert :


Grégory Lelong au sujet de l'importance du site d'Amaury pour l'éducation environnementale : 


Autres actualités pour Valenciennois :

Laurent Degallaix, maire de Valenciennes placé en garde à vue ce mardi pour soupçon de trafic d’influence et subornation de témoin

Le 20 Juin 2024

L’information a été révélée par le média Valeurs actuelles et confirmée son rédacteur-en-chef sur les réseaux sociaux.

CNO

La caravane du plein emploi solidaire à Valenciennes, comme un symbole pour les acteurs du territoire

Le 12 Juin 2024

De passage à la maison de quartier Beaujardin de Valenciennes, la caravane du Plein emploi solidaire a permis un moment d’échanges entre les acteurs qui luttent contre la privation durable d’emploi.

CNO

Policier, il possédait une multitude d’armes à feu et de grenades à son domicile

Le 10 Juin 2024

Passé devant le juge le 28 mai, un policier a été condamné pour détention de nombreuses armes non déclarées. Le policier a été reconnu de toutes les accusations le visant.

CNO

Avec Retrocar Hainaut, un ballet de voitures anciennes dans les rues du Valenciennois

Le 06 Juin 2024

Voitures de collection ou souvenirs du passé, de nombreuses automobiles anciennes seront mises à l’honneur ce week-end à l’occasion de Retrocar Hainaut. Pour sa dixième édition, une exposition est même organisée au niveau du square Gosset de Valenciennes. 

CNO

Féminicide à Bruay-sur-l’Escaut : un lâcher de ballons pour rendre « un dernier hommage » à Zahia, tuée par son conjoint

Le 05 Juin 2024

Un lâcher de ballons était organisé en hommage à Zahia, tuée par son conjoint vendredi dernier au domicile familial, à Bruay-sur-l’Escaut. La tristesse et la colère restent pesantes, six jours après le drame. 

CNO

Salon du chiot de Valenciennes : « une dizaine de chiots morts et au moins autant d’hospitalisés »

Le 03 Juin 2024

À la suite du salon du chiot de Valenciennes au début du mois de mai, plusieurs des jeunes animaux achetés sont décédés. Des chiots au schéma vaccinal parfois suspect et dont les ventes ne sont pas toujours légales.

CNO

Pharmacies en grève : la pénurie de médicaments, le cœur du problème

Le 29 Mai 2024

Les pharmaciens de toute la France seront en grève ce jeudi. Leurs réclamations sont nombreuses et concernent notamment la pénurie de médicaments, quotidienne depuis plusieurs années. 

CNO

Deux couples de Beuvrages accumulaient des bénéfices en revendant des cigarettes du Luxembourg

Le 28 Mai 2024

Plus de 10 000 euros retrouvés chez l’un des deux couples, 500 euros chez l’autre. Si aucun lien de trafic en bande organisée n’a été relevé par le tribunal de Valenciennes, les prévenus ont néanmoins écopé de peines avec sursis.

CNO

Incendies, tensions… À Quarouble, un conflit de voisinage termine sur les bancs du tribunal

Le 17 Mai 2024

Un habitant d’un quartier quaroubain, à la frontière belge, était jugé en comparution immédiate fin avril pour dégradations du bien d’autrui. L’audience a été repoussée. 

CNO

Embar(o)quement immédiat, un festival qui met en avant la rencontre avec les artistes

Le 09 Mai 2024

Le festival Embar(o)quement immédiat prend place dans le Valenciennois à partir de ce vendredi et jusqu'au 2 juin. Au programme, de la musique, du théâtre ou encore de la danse avec un thème en commun : l'époque baroque.

CNO