Volume
Valenciennois

Fin du blocage sur l'A2 à Marly : « On n’a pas levé le camp par dépit » assure Laurent Verhaeghe, président FDSEA Nord

Le 27/01/2024 - 4216 vues

Par Nathan Bigué

Le Saint-Saulvien Laurent Verhaeghe, président de la fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles, fait partie de ceux qui ont fait front pendant trois jours, dont deux nuits, au niveau de Marly sur l'autoroute A2, débloquée vendredi soir. Entre deux coups de téléphone, il nous donne son point de vue sur les mesures annoncées par Gabriel Attal et sur la suite du mouvement. 

Que retenez-vous des dix propositions du Premier ministre, Gabriel Attal ? 

Ce n’est pas pour faire de la surenchère mais évidemment, on s'attendait à des réponses plus précises. Nous, on avait un cahier de doléances précis. On a eu des réponses qui, visiblement, prendront du temps à être mises en place. Le fait que l’OFB (Office français de la biodiversité) soit désarmée, c’est certainement quelque chose de très bien, mais on attendait des réponses pour notre revenu.

Sur la loi Egalim, je n'ai rien entendu de très probant. Sur la baisse des charges, non plus. Il (Attal) a parlé du GNR (gazole non-routier), dont les conséquences ne seront pas forcément importantes pour nous. Voilà, c’est un accueil très mitigé des réponses.

 

Quand Gabriel Attal dit avoir reçu le message « cinq sur cinq », vous n’y croyez pas ?

Le message a été reçu, mais la réponse est insuffisante. Il n’a pas parlé de manière simple, il a parlé “parisien” ! On l’a entendu, mais ça ne nous satisfait pas pour autant.

 

Vous évoquez la précarité du métier. À quoi vous attendez-vous ? 

On a aujourd’hui des filières en difficulté, avec le manque d’outils nécessaires à la lutte contre les ravageurs... Aucune réponse là-dessus. La première chose qu’il devait faire, c’est bien nous encourager à continuer dans la diversité de notre agriculture. Il ne l’a pas fait. Sur la loi Egalim, il n’y a pas de réponse. Il y a un problème. Mais peut-être que je ne comprends pas le “Français” de là-bas… 

 

Malgré tout cela, vous avez quand même décidé de lever le blocage. 

On n’a pas levé le camp par dépit. On l’a fait pour se ressourcer et redémarrer la semaine prochaine, mais aussi pour libérer nos concitoyens des contraintes routières. Je sais que les Valenciennois, les habitants de l’Avesnois et du Douaisis ont perdu du temps sur nos routes. J’en suis désolé.

Il fallait qu’on lève ce blocage pour permettre une libre circulation aujourd’hui (samedi). Je pense que la prochaine cible ne sera pas de recommencer au point où nous étions. On ira certainement vers d’autres lieux. Paris paraît… (Il reprend.) On va voir, mais on veut aller chercher plus haut des réponses.

 

On entendait parler de possibles regroupements avec les agriculteurs belges. Est-ce une idée ? 

L’ambition est là, mais l'organisation n’est pas faite. 

 

Il y a quand même la volonté de poursuivre… 

Oui ! On va montrer que l’Europe agricole, aujourd'hui, veut se mobiliser pour arrêter cette surenchère à la réglementation. Il faut que ça s’arrête. L’idée, c’est déjà de faire un point commun avec nos voisins, qui font front commun avec leurs voisins plus haut. On veut bien une réglementation et des règles, mais il faut qu'elles soient applicables partout. Pas de surtransposition nationale.



Son(s) attaché(s) à cet article

Notre reportage avec Laurent Verhaeghe, président de la FDSEA du Nord :


Autres actualités pour Valenciennois :

Près de deux ans plus tard, « une seule séance avec son psychologue » : l’angoisse des victimes de violences conjugales

Le 13 Avril 2024

Auditionné à la mi-mars au tribunal de Valenciennes, un homme a été condamné pour des faits de violences conjugales sur son ex-compagne. Une nouvelle fois, la victime fait face à des effets post-traumatiques. D’autant que son suivi psychologique est très complexe.

CNO

Condé-sur-l’Escaut : première pierre posée pour 22 logements sociaux en centre-ville, une livraison prévue pour 2025

Le 10 Avril 2024

Une partie de l’ancienne imprimerie Descamps va laisser place à 22 logements sociaux d’ici 2025, à Condé-sur-l’Escaut. Un projet qui voit enfin le jour, après des années de rebondissements.

CNO

Valenciennois : dans « Théâtre on demand », les spectateurs ont les cartes en main jusqu'au 20 avril

Le 09 Avril 2024

En tournée jusqu'au 20 avril, la Compagnie 7 ans plus tard sillonne les espaces communs du territoire pour présenter son spectacle « Théâtre on demand ». Insolite, simple et tournée vers le public, la représentation veut transmettre la magie du théâtre.

CNO

Valenciennois : quelle sortie pour les salariés d’Etex-Eternit ? Une grève entamée avant de nouvelles négociations

Le 03 Avril 2024

Lâchés le 24 janvier dernier par Etex, leur propriétaire, les salariés d’Etex-Eternit à Haulchin et Thiant sont en grève pour protester contre le plan social sur la table, ce mercredi. Des négociations sont prévues, alors que trois points bloquent selon la CGT. 

CNO

Une année record pour Made in Valenciennes avec plus de 1 500 visiteurs dans les entreprises du territoire

Le 02 Avril 2024

Réunies sur le site de Stellantis Valenciennes, mercredi dernier, les entreprises partenaires de Made in Valenciennes ont tiré le bilan des deux semaines de portes ouvertes. L’office du tourisme du Valenciennois, organisateur, est en tout cas pleinement satisfait.

CNO

Trith-Saint-Léger : ce qu’il faut retenir du dernier conseil municipal

Le 23 Mars 2024

Les élus de Trith-Saint-Léger étaient à nouveau réunis en conseil municipal, ce mercredi. Sans grande surprise, les discussions entre l’opposition et la majorité municipale ont parfois été houleuses. Comme au sujet du rapport d’orientations budgétaires (ROB). 

CNO

Grâce à l’association Grand Hainaut 2040, les jeunes du territoire à la découverte de l’industrie Deprecq à Raismes

Le 20 Mars 2024

La troisième journée de road-trip des entreprises du territoire, organisée par l’association Grand Hainaut 2040 ce mercredi, a permis à un groupe d’élèves de découvrir les coulisses de Deprecq. L’objectif : casser les clichés sur le monde industriel.

CNO

Officiellement entre les mains d’Europlasma, Valdunes veut lutter jusqu’au bout pour conserver un maximum d'emplois

Le 20 Mars 2024

Le tribunal de commerce de Lille Métropole a acté la reprise de Valdunes par le groupe français Europlasma, ce mercredi matin. Dans le pire des cas, 131 emplois ne seront pas conservés dans les rangs du dernier fabricant de roues et essieux de train français.

CNO

Coupe de France. 1 000 supporters du VAFC à Lyon ? L’organisation du déplacement patine, mais ne déraille pas encore

Le 18 Mars 2024

Alors que le déplacement à Lyon pour la demi-finale de Coupe de France avait tout d’une parenthèse enchantée pour les supporters du VAFC, on en est pour l'instant très loin. Avant la mise en vente des places, ce mercredi, le flou règne toujours.

CNO

Les Fourmis, un service d’aide à domicile qui privilégie l’aspect « humain »

Le 12 Mars 2024

Depuis le début d’année, le service d’aide à domicile Les Fourmis agit dans les alentours de Noyelles-sur-Selle. L’inauguration officielle de la société a eu lieu la semaine dernière, l’occasion de présenter les valeurs défendues par la société.

CNO