Volume
Aulnoy-lez-Valenciennes et son canton

Binet, Roussel, Tondelier… Les responsables politiques et syndicaux haussent le ton pour Valdunes

Le 03/09/2023 - 1631 vues

Par Nathan Bigué

Après la première journée de mobilisation chez Valdunes, les salariés en grève et les représentants politiques et syndicaux se sont rassemblés à la salle des fêtes de Trith-Saint-Léger, ce vendredi.

Ils étaient nombreux, vendredi soir, à la salle des fêtes de Trith-Saint-Léger avec un objectif commun : tenter de sauver les deux sites de Valdunes (à Trith-Saint-Léger et Leffrinckoucke). Présente tout au long de la journée aux côtés des salariés, la secrétaire générale de la CGT, Sophie Binet, a de nouveau pris la parole, ce vendredi soir. « Valdunes, c’est le symbole de l’impasse de la financiarisation de l’industrie, a-t-elle lancé dans une salle comble. Il ne faut pas que ce soit les actionneurs qui décident du sort des salariés. »

 

Discussions avec Emmanuel Macron

Au cours de ses deux heures de prises de parole successives, les représentants politiques Fabien Roussel (PCF) et Marine Tondelier (EELV) ont notamment évoqué la réunion, qui a eu lieu mercredi dernier, entre les dirigeants des 11 partis représentés au Parlement et le président de la République. « En douze heures, on a parlé de beaucoup de choses. Mais moi, j’ai surtout mis le dossier Valdunes sur la table. À la sortie, il (Macron) est venu me voir et m’a un petit peu couru après pour me dire qu’on était, tous, un peu pénibles avec ce dossier. Mais que c'était comme ça qu’il fallait faire pour mettre la pression politiquement sur un dossier  », souriait Marine Tondelier à notre micro, à l’issue de la soirée. Vendredi, le soutien pour Valdunes est venu de tous les bords politiques, qui, cette fois-ci, semblent plus ou moins sur la même longueur d'onde. La preuve en est que la conseillère régionale LR, Aurore Colson, était, elle aussi, assise à la table aux couleurs de la CGT.

 

« On sait surtout ce qu’on ne veut pas »

De son côté, le chef de file du Parti communiste français, Fabien Roussel, a répondu aux nombreuses interrogations des salariés de Valdunes, et notamment au sujet des objectifs de la mobilisation : la reprise par un consortium avec Alstom ? La reprise par un actionnaire étranger ? « On sait ce qu’on veut, on verra aussi ce qu’on peut accepter ou négocier. Mais on sait surtout ce qu’on ne veut pas », a-t-il prévenu, en faisant référence à une potentielle reprise d’un seul des deux sites de Valdunes.

 

Enfin, la députée européenne LFI, Marine Mesure, a affirmé qu’« une caisse de grève (de LFI) a été lancée, et que 5 000 euros ont été récoltés. Ils seront distribuées aux salariés à travers leurs organisations syndicales ».



Son(s) attaché(s) à cet article

Marina Mesure, députée européenne La France Insoumise au micro de Nathan Bigué.


Marine Tondelier, secrétaire nationale d'Europe Écologie Les Verts au micro de Nathan Bigué.


Autres actualités pour c Aulnoy-lez-Valenciennes et son canton :

La Sarrasine à Aulnoy-lez-Valenciennes, une boulangerie en or

Le 21 Février 2024

La boulangerie de La Sarrasine a obtenu cette semaine la certification d’Artisan en or. Une joie pour le gérant mais aussi pour les employés, tous présents pour l’occasion.

 

CNO

Aulnoy-Lez-Valenciennes : Manukeen sera en concert au Nymphéas ce samedi

Le 14 Octobre 2022

Originaire des Hauts-de-France, né à Cambrai, le chanteur, compositeur et interprète Manukeen sera en concert au Nymphéas, ce samedi 22 octobre à 20h.

CNO

Camaïeu : fermeture définitive pour l'enseigne de prêt-à-porter nordiste

Le 30 Septembre 2022

Mercredi 28 septembre, l’entreprise nordiste Camaïeu a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Lille. La marque aurait dû fêter ses 38 ans cette année.

CNO