Volume
Valenciennois

« Je suis l’une des premières thérapeutes transgenre des Hauts-de-France »

Le 21/12/2022 - 4662 vues

Par Elena Rouet-Sanchez

David a commence sa transition sexuelle et devient Eve ; notre journaliste Elena Rouet-Sanchez est allée à la rencontre de cette ancienne artiste des cabarets parisiens, devenue hypnothérapeute à son compte à Saint-Saulve. 

Entre spectacles et spiritualité, elle nous raconte son fabuleux et atypique parcours, à travers une interview. 

Votre transition a débuté de manière concrète assez récemment, il y a un mois de cela, n’est-ce pas ?

Oui, mais j’avais commencé les démarches, il y a déjà quinze ans, mais cela n’avait abouti à rien de favorable. J’ai donc mis l’affaire de côté, et je me suis concentrée sur ma carrière. Maintenant que tout est solutionné, je peux penser à moi. J’ai donc démarré les démarches à la sécurité sociale, chez les médecins, endocrinologue ; j’ai également changé mon état-civil.

 

Avez-vous toujours connu ce besoin d’être identifié telle une femme ?

Toujours, et cela, depuis que je suis enfant.

 

Dans quels cabarets avez-vous performé ?

J’ai travaillé Chez Michou à Paris, où j’interprétais Dalida en remplacement. J’ai réalisé plus de trente dates. J’ai travaillé dans d’autres cabarets également, et réalisé de nombreuses tournées.

 

Vous êtes donc Drag Queen ?

Je suis en quelques sortes un dinosaure des Drag Queens. J’ai commencé en 1996, et à ce moment-là, le terme de « Drag Queen » n’existait pas encore. On utilisait le terme de « Transformistes ».

 

Quelles sont les rencontres qui vous ont marqué, dans ce milieu du spectacle ?

Michou évidemment, qui a été une très belle rencontre, mais aussi une très belle personne. J’ai aussi fait beaucoup de premières où j’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreux artistes sur toutes ces années. Ce fut très riche en rencontres ; mais je ne pourrai pas toutes vous les citer, tant il y en a eu !

 

Qu’est-ce qu’il vous a donné l’envie de commencer cette première profession artistique ?

J’ai toujours voulu être une femme ; j’ai commencé à chanter dans quelques orchestres lorsque j’avais 12/13 ans. C’est venu très naturellement ; j’ai commencé à vouloir m’habiller en femme, afin de ressembler aux stars des années 40, 50 et 60.

 

Pourquoi avoir mis cette carrière en « pause » ?

Je suis médium depuis 20 ans et hypnothérapeute depuis 4 ans. Je me suis donc concentrée sur le fait d’aider beaucoup les gens dans la thérapie, mais aussi dans l’hypnose. Je tiens également une chaîne Youtube où je propose des méditations. J’en ai énormément créé lors du confinement, afin que les gens se sentent mieux. S’occuper des gens prend beaucoup de temps.

 

Comment vous est venue l’envie de vous tourner vers l’hypnothérapie ?

J’ai commencé au début des années 2000 à voir beaucoup d’hypnothérapeutes, qui m’ont eux-mêmes conseiller de suivre la formation qui m’attirait énormément. J’avais envie d’aider les autres, et d’acquérir les outils complets afin de les satisfaire au maximum. J’ai commencé alors par suivre une formation, pendant trois ans. J’ai passé les deux examens qui m’ont donné la profession de maîtresse en hypnose.

 

À quel genre de problème répond votre seconde profession d’hypnothérapeute ?

Beaucoup de personnes font des burn-out, d’autres rencontrent des problèmes d’addictions. Tout ce qui peut toucher à l’hypnose, au subconscient, mais surtout à l’inconscient.

 

Vous sentez-vous épanouie, à la fois dans votre profession et dans votre identité ?

Totalement, c’est très important de pouvoir vivre comme on le souhaite, dans le respect d’autrui. De mon côté, mes clients ont très bien réagi, j’en ai même gagné des nouveaux. J’espère que cela servira à d’autres personnes qui veulent changer d’identité, être eux-mêmes.

 

Pensez-vous être plus apte à aider la communauté LGBTQ+, à la fois avec votre parcours ainsi que votre profession ?

Oui, de toute manière j’ai l’intention de créer des groupes de paroles, ou pourquoi pas une page Facebook. Proposer également mon aide à la fondation Le Refuge ou autres associations LGBTQ+, ce sont des projets à venir. J’ai aidé certains de mes clients, je les ai accompagnés dans leurs démarches, je les ai aidés à devenir les merveilleuses personnes qu’ils souhaitaient être. C’est plus facile de les comprendre.

 

Comptez-vous remonter sur scène un jour ?

Je suis déjà remontée sur scène, il n’y a pas longtemps, au Président, où j’ai réalisé une très belle soirée. Je remonte souvent sur Paris, où je suis souvent invitées à des performances artistiques.

Mais je souhaite actuellement me diriger vers la radio, écouter les gens, un peu à la Macha Béranger. J’ai quelques pistes actuellement dans la capitale, qui me permettraient d’aider et de conseiller les gens à distance, à travers la radio. J’ai réalisé avec ma chaîne Youtube, lorsque j’ai dépassé les 45 000 vus, qu’il y avait une réelle demande et un intérêt pour ce que je faisais.



Son(s) attaché(s) à cet article

Comment Eve est-elle passée d'artiste transformiste dans les plus grands cabarets parisiens à hypnothérapeute à Saint-Saulve ? Elle nous explique son fabuleux parcours, au micro d'Elena Rouet-Sanchez.


Autres actualités pour Valenciennois :

« Solidarité Familles France-Ukraine » : La nouvelle association d’entre-aide du Valenciennois

Le 26 Janvier 2023

Bientôt un an que le début du conflit opposant l’Ukraine et la Russie a débuté. Solidarité Familles France-Ukraine est une association officiellement crée ce mercredi 25 janvier, mais dont les actions ont déjà été menées depuis mars 2022.

CNO

De la grande musique pour les tout-petits, à Saint-Saulve

Le 24 Janvier 2023

Demain, mercredi 25 janvier, à 18h, l’espace Athena de Saint-Saulve propose un concert pour les tout-petits, à partir de 3 ans. « Trois, Quatre… » permet la découverte du monde des concerts de « grande » musique.

CNO

Rencontre avec Guillaume Quenet, le nouveau sous-préfet de Valenciennes 

Le 16 Janvier 2023

Notre journaliste a eu l’opportunité de rencontrer Guillaume Quenet, nommé sous-préfet de Valenciennes ce 2 janvier dernier. Revenons sur son parcours et l’attribution de ses nouvelles fonctions.

 

CNO

Les vols de vaisselles McDonald's se multiplient

Le 09 Janvier 2023

Le géant Américain est officiellement passé depuis le 1er janvier à la vaisselle réutilisable. Cependant depuis certains jours, des posts sur les réseaux sociaux, notamment, démontrent de nombreux vols de ces vaisselles.

CNO

Épiphanie : le prix des galettes augmentera-t-il ?

Le 05 Janvier 2023

Crise énergétique, augmentation des matières premières… Les boulangeries font actuellement face à des élévations conséquentes de leurs factures. Alors que beaucoup parlent de baguettes de pain passant à 2€ l’unité, quand est-il de la célèbre galette des rois, célébrée ce vendredi ?

CNO

Valenciennes : le premier bébé de l’année s’appelle Livia

Le 02 Janvier 2023

2,48 kg, née à 02 h 22 à la maternité de Monaco, Livia est la première naissance de cette année 2023.

CNO

Une trentaine d’enfants ukrainiens ont été accueilli ce matin, à Prouvy

Le 22 Décembre 2022

C’est après un long voyage en autocar d’une durée de trois jours, que les enfants âgés de 5 à 16 ans sont arrivés à la salle des fêtes de Prouvy, là où leurs familles d’accueil les attendait avec impatience.

CNO

Nicolas Vandenelksen de retour chez lui après avoir parcouru pour le climat 100 marathons, et 4000 kilomètres à pied

Le 11 Décembre 2022

Le Vieux-Condéen a décidé de ne pas s'arrêter de si bonne augure, et poursuit avec 8 marathons supplémentaires avec l'objectif de battre le record du monde qui est actuellement de 106 étapes quotidiennes successives.

CNO

Rassemblement des enseignants du Lycée Watteau, en soutien à leur collègue

Le 08 Décembre 2022

Ce jeudi midi, une quarantaine d’enseignants se sont rassemblés afin de témoigner leur soutien à Sophie Djigo, professeure de philosophie ciblée par l’extrême droite, depuis déjà quelques jours.

 

 

 

CNO

Retour sur le conseil municipal de Valenciennes, mardi soir

Le 07 Décembre 2022

A 17h s’est tenu le conseil municipal à l’Hôtel de Ville de Valenciennes : au programme, le vote du budget municipal pour 2023.

 

CNO